Lucinda:

« Répète un peu, Gérard? »

lucinda alone color Cropped2

 

J’ai adoré écrire Lucinda pour cette histoire. Elle a toujours été extrêmement indépendante, mais quand j’ai ébauché la fin de la série le mois dernier, je me suis rendu compte à quel point elle avait évolué en tant que personnage. Surtout, elle avait besoin de pouvoir se défendre toute seule. (Elle a exigé une arme). Je lui ai donc donné une dague, aussi aiguisée que son esprit et apprêtée au combat qui s’annonce. Connaissant Lucinda, ça ne suffira pas…

AVANT-GOÛT :

Elle repose le livre et s’approche, avec la subtilité d’une pickpocket. Personne d’autre ne la remarque.

« Comment est-ce qu’on tient une dague correctement ? »

Elle a le regard déterminé, qui dit qu’elle n’acceptera pas un ‘non’ en réponse.

« Quelqu’un doit vous protéger, vous deux, dit-elle en indiquant Carmen.

– Et Magnus ? »

Elle ignore la question.

« Comment je fais ?

– Ca dépend du genre », je lui réponds en murmurant.

Ce qu’elle me montre est un Ralfian rouillé à double tranchant, à grosse crosse et sans quillons. Il n’est pas de première jeunesse, mais encore bien fonctionnel, bien qu’il soit trop gros pour sa main. Pas mal pour une débutante.

« Revers, frappe, avant et force de paume. »

Je passe en revue les saisies de base sur le côté pour que personne ne voie.

« Contente-toi de l’avant. Seuls les imbéciles et les Ténébreux se servent de la force de paume, et le revers est pour poignarder dans le dos. Surtout.

– Merci, Théo.

– Ne te sers pas du bout pointu sur moi. »

Elle sourit pour me rassurer, les yeux étincelants, et le range dans la poche de sa robe. On entend un petit bruit sec quand il se met en place.

Disponible sur Amazon: Les Anneaux.